Comment est extrait le CBD ?

Les différentes méthodes d’extraction de l’huile de CBD à partir de chanvre peuvent produire des produits finis très différents et avoir des impacts différents sur votre santé. Il est ainsi important de savoir les différentes méthodes d’extraction du CBD.

Extraction au dioxyde de carbone (CO2) pour avoir l’huile de CBD

L’extraction au CO2 utilise du dioxyde de carbone supercritique pour séparer l’huile de CBD du matériel végétal. Supercritique fait référence aux propriétés contenant du CO2 d’un état liquide et d’un état gazeux. C’est pourquoi cette méthode est parfois appelée extraction de fluide supercritique. Lors de l’extraction du CO2, une série de chambres et de pompes sous pression sont utilisées pour exposer le CO2 à une pression élevée et à des températures très basses, résultant en une huile extraite contenant de grandes quantités de CBD. Cette extraction du CBD est particulièrement onéreuse du fait de l’utilisation de plusieurs matériels technologiques et complexe, par exemple l’extracteur fermé. Malgré le cout, c’est une extraction sûre et efficace de produire de fortes concentrations de CBD dans l’huile résultante.

La méthode de la distillation à la vapeur

Avec la distillation à la vapeur, l’huile de CBD se sépare de la plante de chanvre grâce à la vapeur. La plante de chanvre est contenue dans un ballon en verre, avec une entrée et une sortie. L’entrée se connecte à un autre récipient en verre, situé sous le flacon de la plante, contenant de l’eau mise à bouillir. La sortie se connecte à un tube de condenseur. La technique de distillation à la vapeur est éprouvée et a servi à extraire l’huile essentielle pendant des siècles, mais elle est moins préférée que l’extraction au CO2 en raison de son inefficacité. Cette méthode demande une quantité importante de chanvre, en plus d’être dangereuse, en effet, si la vapeur est trop chaude les propriétés chimiques des cannabinoïdes seront endommagé et peuvent altérer la santé du consommateur.

L’extraction du CBD par solvants

L’extraction par solvant suit un processus similaire à celui de la distillation à la vapeur d’eau, à la différence qu’elle utilise un solvant plutôt que de l’eau pour séparer l’huile de CBD du matériel végétal. Cela crée un mélange résultant de l’huile de CBD avec le solvant. Le solvant s’évapore alors en laissant de l’huile de CBD pure. L’extraction par solvant utilise des hydrocarbures ou des solvants naturels. L’extraction par solvant est plus efficace que la distillation à la vapeur et elle est également moins chère. Cependant, les solvants utilisés dans l’extraction d’hydrocarbures (notamment le naphta, le pétrole, le butane et le propane) suscitent des préoccupations. Les résidus de solvant peuvent être toxiques et augmenter le risque de cancer s’ils ne sont pas complètement éliminés au cours de l’évaporation. En conclusion, l’extraction au CO2 du CBD est la plus sûre malgré le fait que c’est le plus coûteux.

Est-ce que vapoter du CBD fait « planer » ?
Où peut-on vapoter ?